Saint Seiya World

Mythologie : Pandore - La première femme façonnée par les Dieux

Dans la mythologie, Pandore est la première femme créée par les Dieux. À la demande de Zeus, Héphaïstos modèle son corps dans de la glaise humide, tandis qu'Hermès lui insuffle la vie et la parole. Les autres dieux participent également à sa création en lui conférant des qualités telles que la fourberie, le mensonge, la convoitise et la tromperie. Ainsi, Pandore devient le "présent de tous" grâce à la contribution de chaque divinité.

Pandore se marie avec Epiméthée, le frère de Prométhée. La jarre, qui est souvent erronément appelée "boîte de Pandore", joue un rôle central dans cette histoire. Zeus confie cette jarre à Pandore, malgré l'interdiction formelle d'Epiméthée de recevoir tout présent de la part de Zeus. Selon une version de l'histoire, Prométhée avait déjà enfermé les maux de l'humanité dans cette jarre et l'avait laissée chez son frère avant d'être enchaîné au mont Caucase. Cependant, Pandore, poussée par sa curiosité, ouvre la jarre et libère ainsi tous les maux tels que la mort, la vieillesse, la maladie, la guerre, le désespoir et la tristesse, qui se répandent sur la Terre. Effrayée par ce qu'elle a libéré, Pandore referme rapidement la jarre, ne laissant derrière elle que l'espoir, qui n'avait pas eu le temps de s'échapper.

Cet acte d'ouvrir la jarre marque un tournant dans le destin des hommes. Zeus condamne ainsi l'humanité à vivre avec les maux sans pouvoir les éviter. Les hommes doivent désormais faire face à la mort, à la vieillesse, à la maladie, à la guerre et à la tristesse. L'ouverture de la jarre est également responsable de l'apparition du masculin et du féminin, obligeant les hommes à se reproduire pour assurer leur descendance. Les dieux ont ainsi pris leur revanche sur Prométhée et lui ont rendu la monnaie de sa pièce. Le temps des mortels est désormais régi par la fragilité et l'incertitude, marquant la fin de l'ère des dieux immuables.




SSW - Saint Seiya