Ori and the Blind Forest: le jeu poétique de Microsoft

Lors de sa conférence à l’E3, Microsoft à dévoilé son nouveau jeu qui apporte un peu de poésie et de douceur à côté de tous les autres jeux avec des gros flingues: Ori and the Blind Forest.

Un jeu d’exploration magique

Les graphismes, la musique, les personnages, l’ambiance du jeu même nous plonge dans un univers enchanteur et magique. Les animations et les décors ont bénéficié d’un soin particulier, ils sont fait main, ce qui a le mérite de rendre le jeu vraiment beau.

Nous suivons une petite créature blanche nommée Ori, qui évolue au fil des niveaux du jeu, et dont la mission apparemment serait de sauver la fameuse  « Blind forest » . C’est un jeu d’exploration où chaque niveaux est à fouiller minutieusement pour obtenir de nouveaux pouvoirs et capacités qui permettent d’accéder à de nouvelles zones. Grimper, sauter sur des murs, déplacer des objets,  tirer sur des ennemis ou détruires des obstacles avec des boules d’énergie…le nombres de capacités augmentent naturellement dans la progression du jeu qui alors se complexifie en fonction des aptitudes du petit  personnage.

Un jeu agréable à jouer

Parfaitement maniable, le jeu propose de personnaliser la progression de son personnage via un « arbre de compétences ». Un peu comme il est possible d’améliorer ses armes en leurs attribuant de nouveaux pouvoirs dans God of War, Ori fonctionne sur le même principe de cumul d’orbes à récupérer soi après avoir éliminer ses ennemis soi à ramasser dans le décors. Les orbes s’échangent ensuite contre de nouveaux pouvoirs pour faire évoluer Ori et se faciliter la vie dans le jeu comme par exemple tirer plusieurs boules d’énergie en même temps ou utiliser plusieurs fois un point de sauvegarde. Il est également possible de se créer des points de sauvegardes en dépensant un peu d’énergie.